Une recette se trouve à la fin de cet article…

J’ai toujours eu quelques appréhensions en entendant ce mot « vegan ». C’est un sentiment plutôt partagé que j’éprouve quant à ce mode de vie. D’un côté, il est synonyme de tendance, food fashion, healthy, hashtag sur intagram, mais il est aussi à mon sens connoté vers quelque chose d’un peu extrême, voire sectaire. Le régime vegan ou végétalien c’est la suppression totale de viande, certes, mais aussi de tout autre produit animal dans l’alimentation ou vêtements. Loin de moi l’idée de vouloir rentrer dans le débat vegan (bien que je pourrais vous conter l’expérience quelque peu traumatisante de ma première venue au Burger King il y a quelques semaines, lorsque une horde de manifestants pro vegan ont investi le fast food en hurlant « meurtrier », de quoi vous couper l’appétit…!) J’ai de toute façon du mal avec ce qui est un peu trop extrême, ce qui implique des privations totales. Néanmoins, je respecte le choix de chacun, mes retenues ne me sont que personnelles. D’ailleurs, on peut dire que j’adopte un régime alimentaire plus ou moins végétarien, ou plutôt « flexitarien », pour la souplesse de la chose. Mes convictions politiques et environnementales n’y prennent que peu de place, même si je trouve cela confortant de savoir que manger moins de viande régule en quelque sorte le système agro-alimentaire, dont les failles ne sont plus à rappeler (surproduction, élevage et abattage inhumain, surconsommation d’eau) sans parler de ce que la surconsommation de viande implique pour la santé. Mais non, les oeufs, le lait et surtout le fromage, je ne peux décidément pas  me résoudre à les abandonner.. Il me semble qu’il y a aujourd’hui, grâce à l’existence de certains labels, la possibilité de sélectionner ses produits d’origine animale, en s’assurant du respect dans le processus de production.

Bref, pour moi le souci n’est pas de manger de la viande, mais c’est bel et bien le système d’élevage et de production qui pose problème. Finalement, c’est aussi et surtout par goût que j’ai réduit ma consommation de viande. Alors oui, parfois j’aime aller dans des restaurants veggie ou vegan, ou même dénicher des recettes car c’est une cuisine que j’apprécie, même si je ne peux pour le moment me résoudre à en faire un régime exclusif. … J’aimerais donc partager avec vous aujourd’hui une recette vegan que j’ai testé à plusieurs reprises et que j’adore, car elle reprend un classique du baking nord américain, tout en le transformant radicalement pour proposer un goût et une texture bien différents de l’originale mais tellement délicieuse ! C’est une version sans farine, sans oeuf et sans levure, un peu plus healthy donc. A tester d’urgence !

Pour cette recette de pancakes vegan cannelle banane tirée du blog beetrootandbuttermilk, vous aurez besoin de:

-2 bananes

-2 cups* de flocons d’avoine

-2 cups de lait d’amande

-1 cuillère à café de cannelle (selon votre goût)

*Les mesures de cups sont beaucoup utilisées dans les recettes anglo-saxones, ainsi que les mesures en spoon. 1 cup = 240 ml environ.

(En topping, je vous conseille un soupçon de sirop d’agave ou miel avec quelques baies, framboises ou myrtilles, un délice !)