« Hier au soir je me promenais seul ; le ciel ressemblait à un ciel d’automne ; un vent froid soufflait par intervalles. A la percée d’un fourré, je m’arrêtai pour regarder le soleil (…)Je n’ai plus rien à apprendre, j’ai marché plus vite qu’un autre, et j’ai fait le tour de la vie. Les heures fuient et m’entraînent ; (…) le navigateur, abandonnant pour jamais un rivage enchanté, écrit son journal à la vue de la terre qui s’éloigne et qui va bientôt disparaître. »

La fuite du temps et l’éternel renouvellement des saisons est, comme nous le prouve ce cher Chateaubriand, un motif littéraire qui a souvent inspiré artistes et poètes. L’automne est une saison que je trouve personnellement des plus inspirantes pour les sensations qu’elle procure.

J’aime, dès les premiers jours de septembre, où tout a une odeur de rentrée des classes, de crayon bien taillé et de cahiers neufs, sentir ce premier vent d’automne instiller chez nous la chair de poule lors de nos dernières balades estivales…

J’aime voir la pluie tomber, l’entendre clapoter contre ma fenêtre, et simplement me lover dans une couverture délicieuse, revigorée par une tasse de thé brûlante et le frisson d’un nouveau livre à dévorer.

L’atmosphère humide et fraîche jette en nous cette envie soudain urgente de chaleur, de feu de cheminée, de crépitements, de choc thermique.

L’automne enfin me rend gourmande. Cette saison a pour moi une odeur de cannelle, et de tendres gâteaux; orgies sucrées et délices parfumés.

C’est toujours une forme de deuil, que de voir s’en aller les heures chaudes et longues de l’été.. mais un renouveau, incarné par les premiers signes d’une saison déjà fanée, fait naître en nous l’excitation de cette nouvelle page à écrire.

Welcome back…

Et le crépuscule du soir, me fit éprouver des passions insatiables, faisant vibrer en moi l’inspiration créatrice.